Histoire de la photographie : les origines


Banque de connaissance technique
Histoire de la photographie – Origine – découverte

Retour au menu
Accès à la banque de connaissance scientifique

 

Sensibilité des corps chimiques à la lumière solaire

L’action de la lumière sur de nombreuses matière d’origine minérale ou organique était connue depuis très longtemps : on avait remarqué les effets du soleil sur les fruits, le les feuilles, la coloration de la peau, etc, ainsi que sur des matières minérales.

On savait, dès le Moyen-Age, que le chlorure d’argent noircissaient lorsqu’ils étaient exposés à la lumière ; mais ce n’est qu’au 18e siècle que l’on montra que le noircissement était dû à la décomposition du chlorure d’argent et à l’apparition d’argent métallique noir. La photographie moderne utilise surtout plutôt le bromure d’argent.

La chambre noire

La lumière du jour entrant par un petit ouverture pratiqué sur une paroi d’une pièce obscure projette sur le mur d’en face l’image inversée du paysage qui se trouvent devant cet orifice. Aristote — 4 siècles avant J.-C. — l’avait déjà noté, en observant l’image écornée du Soleil durant une éclipse ; Léonard de Vinci décrit la chambre noire dans ses célèbres manuscrits : il y voyait un instrument permettant de calquer sur la Nature l’exacte perspective des objets. Plus tard, en 1550, le mathématicien italien, Jérome Cardan, remplaçait l’ouverture par une une lentille convergente. Dès le milieu du XVIe siècle, les chambres noires étaient répandues : elles servaient aux dessinateurs à tracerla perspective des objets. 

Principe de la chambre noire

Une chambre noire est constituée par une boite close, dont la face avant est percée en son centre d’un petit trou — ou sténopé — et dont le fond est fermé par un verre dépoli.

Placé derrière le verre dépoli , on voit une image inversée A’B’ du sujet AB. Les rayons lumineux AA’ et BB’ se propagent en ligne droite en passant par l’ouverture “O”.

Découverte de la photographie

En 1802, le physicien anglais Humphry Davy, en collaboration avec Thomas Wedgwood, publie un document décrivant « une méthode pour copier les tableaux  sur verre . L’action de la lumière sur les sels d’argent permettait d’obtenir des contours » ; On obtenait ainsi des images par contact, mais qui s’effaçaient ensuite sous une forte luminosité. Wedgwood tenta d’impressionner sa surface sensible avec une chambre noire ; Ce fut un échec la lumière étant insuffisante pour impressionner l’image. 

L’image argentique  fut ensuite stabilisée par une découverte de l’astronome John Herschel qui décrivit les propriétés de l’hyposulfite de sodium (1819).  C”est à la suite de ces trois découvertes, la chambre noire, la surface sensible, le stabilisateur de l’image, que la photographie fut inventée.


Retour au menu
Accès à la banque de connaissance scientifique