Décryptage du nouvel Olympus OM-D E-M1X

Taillé pour les jeux olympiques !

Paris, le 24 Janvier 2019, Olympus annonce l’arrivée son nouveau boîtier professionnel E-M1X.

Avec un prix d’achat à 2999 €, uniquement pour le boîtier c’est à dire sans l’optique, on comprend immédiatement que cet appareil n’est pas destiné à tout le monde. En ajoutant le prix d’un objectif, on place l’investissement entre 4000 et 5000 €. Ce niveau de prix destine l’ E-M1X à une catégorie très précise de professionnels, ceux qui travaillent dans des conditions extrêmes et qui ont besoin d’un outil rapide, fiable, puissant et surtout maniable.

Sur tous ces points l’ E-M1X apporte un certain nombre de réponses.

Olympus OM-D E-M1X

Prix du boitier nu : 2999 €


Les points forts

Ergonomie
Le boîtier du E-M1X a été complètement repensé, notamment avec l’intégration d’une poignée verticale qui lui donne une forme carrée, ce qui permet d’avoir une très bonne une prise en main. Point important, le déclencheur et l’ensemble des boutons et leviers ont été redessinés (disposition, forme et hauteur). Conséquence, le photographe a toujours ses mains dans la même position, qu’il tienne l’appareil à l’horizontale ou à la verticale.

Conditions extrêmes
Par ailleurs Olympus a beaucoup travaillé sur la robustesse du E-M1X qui a été conçu pour supporter les conditions météorologiques les plus extrêmes. Celui-ci a passé Olympus Hybride OM-D E-M1Xavec succès des tests de tropicalisation très poussés, sur la résistance aux poussières, aux éclaboussures et au froid, y compris lorsqu’un périphérique est connecté via un câble (Télécommande, écouteurs, micro).

Le boîtier dispose d’un procédé anti-poussière avec un filtre à ultrasons qui vibre 30.000 fois par seconde et qui permet de limiter efficacement le risque d’avoir des poussières sur les photos. Les hybrides y sont plus sensibles que les autres appareils.

Stabilisation
Grâce à l’arrivée d’un nouveau capteur gyroscopique, Olympus a pu concevoir un système de stabilisation, qu’il considère comme étant le meilleur du monde. Combiné avec un objectif M.Zuiko IS PRO, la stabilisation 5 axes atteint un niveau de compensation jusqu’à 7,5 vitesses d’obturation. Dans ces conditions, toute utilisation d’un trépied pour éviter les vibrations, comme celles générées par un super téléobjectif, est superflue.

Autofocus
L’AF été complètement repensé notamment avec un nouvel l’algorithme. Le système propose :

  • 121 collimateurs en croix à détection de phase. Grâce à un joystick, il est possible de les déplacer très rapidement afin de choisir une nouvelle cible.
  • La détection intelligente permet localiser automatiquement des sujets spécifiques, Olympus OM-D E-M1X équipé d'un téléobjectifde faire la mise au point puis de les suivre en temps réel. Pour faire cela, l’ E-M1X utilise des images types pré enregistrées comme des voitures formule1, voitures de rallye, motos, avions, hélicoptères, trains à grande vitesse, etc.
  • La détection automatique des yeux avec des priorités : visage, visage + yeux, visage + œil droit, ou gauche, etc.
  • L’AF est également réactif en basse lumière jusqu’à -6 EV4

Résolution du capteur
L’E-M1X possède un capteur 4/3, dont la dimension est de 17,4 x 13,0 mm et sa résolution de 20,4 millions de pixels. En version standard, le capteur propose des images dont la dimension est de 5184 × 3888 Pixels. Mais il est possible d’obtenir des images de très haute résolution, (50 et 80 megapixels). L’appareil va alors prendre une série de photos en déplaçant le capteur puis les fusionner pour créer une seule image haute résolution.
Pour obtenir un 80 mégapixels (10400 × 7792), un trépied sera nécessaire, l’appareil devant être parfaitement stabilisé afin qu’il puisse créer sa série de photos.<
A main levée, la définition ne sera que 50 mégapixels (8200 × 6132). Le temps de traitement sera plus long qu’avec un trépied, mais cette fonction ne génère aucun flou de bougé.

Double processeur, double carte mémoire et double batterie

L’OM-D E-M1X embarque un double processeur destiné à améliorer fortement les performances de l’appareil photo comme :

  • Le temps mise sous tension et le retour en mode veille.
  • La vitesse de transfert des images vers les cartes mémoires.
  • Le traitement des images en haute résolution.
  • La gestion du système de filtre Live ND.
  • La détection automatique de l’AF.
  • Etc.

Les deux cartes mémoires permettent de choisir entre 6 modes de sauvegarde, comme par exemple :

  • Enregistrer les Jpeg sur la première carte et les Raw sur la seconde.
  • Basculer sur la seconde carte une fois que la première est pleine.
  • Etc.

Les deux batteries offrent une autonomie de 2580 prises de vue et se rechargent en environ deux heures, via un câble USB

Les autres fonctions

Amélioration de la profondeur de champ
L’E-M1X permet d’augmenter la profondeur de champ. Ici aussi, l‘appareil photo prend une série de photos, mais à des distances de mise au point différentes, situées à l’avant et à l’arrière du plan de netteté. Il crée ensuite une image unique à partir des zones de mise au point de chaque photo. C’est une excellente solution pour la macrophotographie, les prises de vue industrielles, alimentaires, nature morte, etc.

Amélioration de la perspective
Un peu à l’image d’une chambre photographique, il est possible de rattraper en partie les perspectives, notamment verticales (photo d’architecture). Le résultat peut être pré visualisé sur l’écran, pendant la prise de vue. Il faut espérer que cette fonction peut-être utilisée avec celle sur l’amélioration de la profondeur de champ décrite ci-dessus et celle qui permet la création d’image en haute résolution.

Obturateur
L’obturateur est de type plan focal (obturateur mécanique) et dispose d’une amplitude qui va de 1/8000 à 60 sec. Avec ajustement EV réglable (1/3, 1/2, 1).
Sa durée de vie est d’environ 400.000 déclenchements et permet :

  • Le mode rafale jusqu’à 60 images par seconde, à condition que l’autofocus soit verrouillé.
  • Si l’AF est actif, la séquence atteint un maximum de 18 images par seconde.
  • Le mode Pro Capture du boîtier permet de lancer un pré séquence de 35 images maximum. Cette séquence démarre dès que le déclencheur est activé et permet de disposer de photos prises dans l’espace temps qui précède le déclenchement.

Face arrière de l'Olympus OM-D E-M1XUne nouvelle fonctionnalité Live ND
Ce système de filtre neutre possède de cinq niveaux de densité qui permettent de diminuer jusqu’à 5 vitesses d’obturation. Il est alors possible de créer, de manière logicielle, des effets de vitesse. La scène peut être visualisée puis mise en mémoire avant même de réaliser la prise de vue.

Un mode anti-scintillement
Ce mode va détecter la fréquence du scintillement de certaines sources de lumière artificielle comme les éclairages fluorescents. Cette fonction est enclenchée par l’obturateur lors d’une séquence de plusieurs images / seconde. Cela permet de réduire le risque d’obtenir, entre chaque prise, des clichés d’exposition et couleurs inégales, notamment lors les prises de vue en haute résolution.

Vidéo
Le mode vidéo fonctionne au format Cinéma 4K (C4K, 4096 x 2160)

  • La stabilisation 5 axes couplée à la stabilisation électronique permet, à main levée, des enregistrements de qualité.
  • Choix entre 3 niveaux de réglage de compensation de mouvement.
  • Fonction permettant de gérer les changements de condition lumineuse en générant des films sans perte de détails dans les ombres ou les hautes lumières

Coté instrument
Afin d’ajouter aux images des informations détaillées sur les conditions de prises de vue, on trouvera :

  • Un GPS intégré,
  • Une sonde de température
  • Un manomètre pour enregistrer l’altitude
  • Un capteur de champ (boussole) pour détecter la direction de l’appareil photo

Boitier professionnel : Olympus OM-D E-M1X Conclusion et avis personnel

Autant le dire tout de suite, je suis un fan d’Olympus. Avoir travaillé plusieurs années avec le matériel de cette marque et notamment un OM-10, ne doit pas y être étranger.

Ceci dit, je reste surpris de voir qu’il est un des seuls fabricants à avoir fait le choix d’un capteur 4/3 de faible dimension (13 x 17 mm), à l’heure où les autres optent pour le plein format (24 x 36 mm).

J’avoue que cela pourrait me faire hésiter à faire l’acquisition de ce boîtier, mais comme je suis un fan de la marque, je reste persuadé qu’Olympus a raison de faire ce choix.

L’OM-D E-M1X reste cher. D’autant plus que la performance du système de stabilisation passe par les objectifs de la gamme Pro, ce qui alourdit la facture.

Mais cet appareil permet  de couvrir un événement avec plus de 2000 prises de vue, au téléobjectif , à main levée, sous la pluie et en faible luminosité. Certaines pourront même être faites avec une cadence de 60 photos/sec.

Bien sûr, cela a un coût : entre 4000 à 5000 €, pour un équipement complet. Mais, si vous êtes désignés pour couvrir les championnats du monde de ski alpin 2019, à Åre, en Suède….

Mode d’emploi de l’Olympus OM-D E-M1X
Site Internet d’Olympus

 

Jean-Claude


Copyright 2019
Le contenu des articles ne peut être copié et diffusé qu’à certaines conditions :
– Tout texte doit être reproduit sans aucune modification.
– Chaque page doit contenir la mention “Copyright techniquesphoto.fr” sous forme de lien renvoyant à la page source.
– Ce document ne doit pas être utilisé dans un but lucratif.
Ce contenu a été publié dans Actualité, Décryptage matériels, Matériel, Nouveautés 2019, Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.