Décryptage du nouveau Canon EOS RP

Paris le 14 février 2019 
Canon lance l’EOS RP, un nouvel Hybride plein format,
accompagné de 6 objectifs RF  nouvelle génération. 

Canon EOS RP boîtier nu

Canon EOS RP boîtier nu

Le constructeur  propose, aujourd’hui, un boitier intégrant un nouveau type de connexion  qui augmente la vitesse de communication avec les objectifs, ces derniers étant eux aussi nouveaux.

Avec un prix d’environ 1500 € pour le boîtier nu, Canon destine cet appareil numérique au grand public – expert. Mais, avec des objectifs à un prix élevé ce positionnement pose problème.

L’EOS RP  semble cher pour les amateurs et pas assez performant pour les professionnels. On peut alors se demander quelle est la stratégie marketing de Canon ? L’avenir apportera peut-être une réponse.

En dehors de la question du prix, cet appareil numérique possède de nombreux atouts. 

La qualité de fabrication.

Canon-EOS-RP-RF35mm-F1.8-MACRO-IS-STM

Canon-EOS-RP
RF35mm-F1.8-MACRO-IS-STM

C’est son point fort. Construit  en polycarbonate et en alliage de magnésium le boîtier est bien construit, très léger (485 gr batterie incluse) et semble très robuste. Il n’est pas prévu pour travailler avec des conditions extrêmes mais ses joints sont  étanches à la poussière et à l’humidité. Les premiers retour montrent que malgré sa petite taille, il est très agréable à utiliser avec une très bonne prise en main. Associé avec l’objectif RF 35mm f/1,8,  l’EOS RP, il serait idéal pour voyager.

Le capteur plein format

Canon a choisi pour cet appareil le capteur CMOS plein format (24×36 mm) qui équipe déjà le  EOS 6D MARK II . En principe, la dimension de ce type de capteur génère des boîtiers plus volumineux.  Avoir réduit la taille et le coût de fabrication est déjà une première performance. D’après Canon, l’EOS RP serait l’hybride plein format le plus petit et le moins cher du marché.

Les principaux avantages d’un capteur plein format résident dans sa dynamique, la définition finale des photos et leurs qualités colorimétriques  ainsi que la gestion de la profondeur de champ.
Pour ce boîtier, Canon privilégie donc la qualité photographique. La contrepartie de ce choix est qu’il a du faire l’impasse sur la  performance d’un certain nombre de fonctions afin d’éviter un prix de vente trop important.  C’est le cas de la résolution du capteur qui n’offre que 26 millions de pixels. Il ne propose pas de système permettant d’obtenir une très haute résolution.

L’autofocus

L’autofocus est basé sur la technologie Dual Pixels, apparue sur l’EOS R, qui utilise le système à détection de phase. Il est donc performant, rapide et réactif  (contrairement à l’AF  à détection de contraste, beaucoup plus lent). Avec le 24-105 mm f/4, Canon revendique un AF de 0.05 sec, soit le plus rapide du monde. Mais Sony, sur un modèle d’une autre catégorie, offre un AF à 0.02 sec.

Le constructeur intègre maintenant la détection des yeux  en mode continu (suivi du sujet) y compris pour la vidéo. D’après les premiers tests, il semble que le système fonctionne bien, même si le visage ne doit pas occuper une place trop importante dans le viseur. Il est aussi possible de choisir manuellement l’œil sur lequel doit se faire la mise au point. (A noter, qu’ici aussi, Sony propose cette fonction depuis longtemps)

L’autofocus ne bénéfice pas de l’IA (Intelligence artificielle) pour le suivi du sujet, ce qui peut se comprendre pour un appareil de ce prix

Un nouveau mode : Le bracketing pour la mise au point

Avec ce nouveau mode, (déjà présent dans le très haut de gamme Olympus) l’EOS RP propose d’étendre la profondeur de champ via de multiples prises de vue (jusqu’à 999). Chaque fois, l’appareil effectue un décalage de la mise au point, celui-ci étant réglable. Malheureusement, faute de puissance, l’appareil ne peut pas effectuer la fusion pour délivrer l’image finale. Ce travail doit se faire en post production avec le logiciel dédié.

La vidéo

Le nouveau processeur permet de prendre en charge la 4K à 25 fps et en Full HD jusqu’à 60 fps. La capture vidéo s’accompagne d’un certain nombre de fonctions, comme l’intervallomètre,  l’AF servo en vidéo, La vidéo HDR,  la détection de visage, la compensation des vibrations, etc.

Mais  en 4K, l’EOS RP effectue un recadrage important (environ 1,7 fois), ce qui peut être un réel problème pour les experts ou les professionnels.

Le reste est assez classique

  • Un écran tactile et inclinable de 7,5 cm.
  • Un viseur électronique OLED, confortable et lumineux,  de 2,36 millions de points.
  • Le format Raw de dernière génération : le CR3 14 bits.
  • Un format Raw plus compact, permettant de gagner 40% d’espace mémoire.
  • WIFI, Bluetooth et GPS .

Canon EOS RP_FrontSlantLeft_RF24-105mm F4

Les optiques

Les 6 nouvelles optiques proposées par Canon sont, pour la majorité, de grande qualité. Elles sont très lumineuses, (grâce aux ouvertures de f/1,2 et f/2,8) et donc chères. C’est ce point qui pose problème dans le positionnement grand public de cet Hybride.

Ces  6 nouveaux objectifs RF, encore en cours de développement, seront lancés courant 2019. Les nouvelles montures RF ouvrent la voie à des formules optiques radicalement nouvelles, en permettant notamment le positionnement de grandes lentilles aussi près que possible du capteur, ce qui permet à la lumière venant de l’objectif de l’atteindre perpendiculairement.

12 connecteurs permettent une communication très rapide avec le boîtier. A terme, 6 objectifs seront proposés :

  1. Le RF 85 mm f/1,2L USM destiné aux spécialistes du portrait.
  2. Le RF 24-70 mm f/2,8L IS USM pour les photos de paysage, portrait et mariage.
  3. Le RF 15-35 mm f/2,8L IS USM pour l’architecture, les vues d’intérieurs.
  4. Le RF 70-200 mm f/2,8L IS USM pour le mariage, les scènes de rue.
  5. Le RF 24-240 mm f/4-6,3 IS USM destiné au grand public.
  6. Le RF 24-105mm f/4L IS proposé dans le kit de lancement

Les objectifs RF possèdent une correction DLO intégrée. Rappelons que le DLO est un algorithme qui permet de compenser automatiquement les altérations de l’image issues des aberrations, diffraction et filtre passe-bas.

Par ailleurs, L’EOS RP propose un  système de stabilisation à double détection qui réduit les vibrations de l’appareil tenu à main levée.

Prix et disponibilité

Le Canon EOS RP sera disponible à partir de fin février 2019
Le boîtier sera au prix conseillé de 1 499,99€ TTC.
Le kit EOS RP avec objectif RF 24-105mm f/4L IS au prix conseillé de 2 499,99€ TTC.

Conclusion et avis personnel

Ce n’est pas un appareil destiné à la photo de sport car ses possibilités en mode rafale sont très limité : 5 vues par seconde en mode autofocus classique et 2.6 vues en mode AF suivi du sujet. Bien conçu, léger, facile à utiliser. Il est plutôt destiné à une catégorie de clients “voyageurs” pour des photo de paysage, portrait, architecture, photo d’intérieur, mariage ou la macrophotographie grâce à son système pour étendre la profondeur de champ.

Rappelons que les algorithmes de traitement d’images de Canon sont parmi les meilleurs du monde. La qualité photographique est au rendez-vous.

10_Canon EOS RP_Top_RF35mm_RF35mm F1.8 MACRO IS STM

Canon ouvre la voie à une nouvelle technologie qui doit permettre à l’avenir une meilleure communication entre l’optique et le boîtier. Parmi les optiques disponibles on trouvera :

  • 2 objectifs professionnels : le 85 mm f/1,2 et le 70-200 mm f/2,8
  • 3 objectifs haut de gamme : le 24-70 mm f/2,8,  le 15-35 mm f/2,8 et le 24-105mm f/4
  • 1 optique grand public : 24-240 mm f/4-6,3

Aujourd’hui n’est disponible que le RF 24-105mm f/4L IS USM valorisé à 1000 €. 

Le 24-240 mm f/4-6,3, destiné au grand public n’arrivera que courant 2019. Le problème est là car c’est le prix de celui-ci qui va définir le positionnement “entrée de gamme” de cet appareil.

Bien sûr, Canon propose plusieurs bagues permettant d’utiliser les anciennes générations d’objectif. Hors, c’est la gemme RF qui permet d’exploiter toute la puissance de ce nouveau boîtier. 

Il faut  donc attendre l’arrivée du zoom grand public pour connaitre le rapport qualité prix de ce nouveau matériel. La concurrence est rude notamment avec Sony qui propose des modèles performants, mais légèrement en deçà au  niveau qualité photo.

Jean-Claude


Copyright 2019
Le contenu des articles ne peut être copié et diffusé qu’à certaines conditions :
– Tout texte doit être reproduit sans aucune modification.
– Chaque page doit contenir la mention “Copyright techniquesphoto.fr” sous forme de lien renvoyant à la page source.
– Ce document ne doit pas être utilisé dans un but lucratif.
Ce contenu a été publié dans Actualité, Décryptage matériels, Matériel, Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.