Actualité : Apple rejette le format Jpeg

Introduction

Dans son communiqué de presse de septembre 2017, Apple annonce l’arrivée du nouveau système d’exploitation, le iOS 10. Celui-ci peut être téléchargé et installé sur de nombreux iPhone, iPad ou iPod.  Apple annonce déjà un taux de 52% de mise à jour.

 

 Avec cette évolution, il place son nouveau format de fichier, le High Efficiency Image Format (HEIF dont l’extension sera “.heic”) et le positionne en mode par défaut, reléguant au second plan le format Jpeg. Ce nouveau format est sans conteste un beau progrès technique pour la qualité et la circulation des images, mais la stratégie d’Apple pose déjà un certain nombre de problèmes.

Les points positifs de ce format

Sans entrer dans des considérations techniques*, on peut dire que le format HEIF est une très belle évolution et remplacera le Jpeg, un format créé en 1980, qui ne correspond plus à la technicité des matériels d’aujourd’hui.

Pour faire simple, à qualité égale, ce nouveau format permet de diviser par 2 le poids du fichier. Il facilitera les téléchargements et les temps de transfert dans les réseaux sociaux. Il permet de choisir  “avec ou sans compression”.
Il embarque aussi :

  1. Les métadonnées.
  2. Les miniatures.
  3. Plusieurs fichiers correspondant par exemple à un mode rafale.
  4. De la vidéo.
  5. De l’audio.
  6. Des copies virtuelles comme celle générées par Lightroom.
  7. Des données sur la profondeur de champ : (voir mon article sur le sujet).
  8. Un niveau de couleurs 10 bits, utilisé par les photographes professionnels.

Ce format à été développé par le groupe de travail Mpeg : Moving Picture Experts Group. Il n’est pas, comme le Jpeg, libre de droit et les développeurs doivent s’acquitter d’une redevance. Il permet aussi à un fabricant de créer son propre format propriétaire et c’est ce dernier point qui risque de poser problème à beaucoup d’utilisateurs.

Les points négatifs : Business is Business

Avec l’arrivée du iOS 10, c’est bien la stratégie commerciale d’Apple qui est en cause car il impose le HEIF comme le format de fichier photo par défaut, sans aucune concertation avec les autres fabricants.

Ce format est une version HEIC modifiée, propriété d’Apple, ce qui sous entend que les entreprissent qui souhaitent l’utiliser devront peut-être passer des accords commerciaux avec Apple.

Aujourd’hui, les Ingénieurs d’Epson semblent incapables de répondre sur la manière dont vont évoluer leurs imprimantes. Les fabricants ou utilisateurs de matériels de tirages photos (laboratoires en ligne ou photographes) pensent que cette stratégie peut poser un véritable préjudice à leur activité. 

Le fait de placer ce format en mode par défaut aura pour conséquence son déploiement rapide à l’insu de tous les utilisateurs, puisque Apple, marketing oblige, ne communique pas sur les conséquences de ce choix. En effet toutes les photos seront en HEIF. Le Jpeg reste bien sûr dans l’OS, et l’utilisateur qui souhaite ce format devra effectuer le changement dans les paramètres. Le grand public étant très loin de ce type de considération ne fera pas la manipulation.

Les utilisateurs vont donc rencontrer un bon nombre de problème :

  1. Incompatibilité avec tous les logiciels actuels. Obligation de faire les mises à jour, souvent payantes.
  2. Incompatibilité avec les imprimantes actuelles.
  3. Sur Android, impossibilité de lire des photos provenant de iOS 10, sauf à effectuer une mise à jour, ce qui n’est pas toujours possible.
  4. Utilisation des bornes photos et transferts vers les laboratoires photo impossible dans un premier temps.
  5. Etc.

Toutes ces questions sont actuellement sans réponse.

Par ailleurs, des redevances devront probablement être payer à Apple pour intégrer ce format dans les applications. Le HEIC d’Apple est protégé par de nombreux brevets. Les petits développeurs rencontreront des difficultés juridiques et financières, ce qui limitera forcement le nombre d’applications disponibles sur le marché, laissant la place aux grandes entreprises.

Mon point de vue

La stratégie d’Apple n’est pas nouvelle. Déjà en 1984, Apple avait créé son propre format, le Pict (.pct), Mais ce format était devenu rapidement compatible avec les autres interfaces.

Dans le passé, certains groupes  ont adopté cette stratégie. Kodak, par exemple, une des plus importantes entreprises américaines de l’époque argentique, a lui aussi créé des formats propriétaires complètement fermés, comme par exemple le .pcd crée en 1990. (Photo-CD). Cette politique (entre autres) a isolé le fabricant qui n’existe plus aujourd’hui.

Aujourd’hui, quelle va être la stratégie de Microsoft, Google et autres fabricants à propos de la stratégie d’Apple qui veut imposer sa politique ? Apple ne détient que 13% du marché. Pour les smartphones, il risque même de perdre sa 2ème place face à Huawei.

Aura-t-il la possibilité d’accroître ses parts de marché grâce à ce type de politique ? A l’ère des réseaux sociaux, ou l’échange des données et photos est fondamental, Apple est-il assez puissant pour imposer sa stratégie ? L’avenir le dira et les consommateurs le décideront.

Jean Claude


Sources
Vous trouverez ci-dessous les liens pour accéder aux diverses informations citées dans cet article.
– Apple.com
– Procounter.com
– Lesnumeriques.com
– Wikipédia.org (Mpeg)
– Silicon.fr
– Wikipédia.org (HEIF)
– Forbes.com
Ce contenu a été publié dans Actualité, Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *