Deux banques de connaissance photographique : technique et scientifique

Aujourd’hui, le blog s’agrandit avec l’arrivée de deux banques de connaissance, l’une technique, l’autre scientifique :

Accès à la page d’accueil des deux banques de connaissance

Sciences et techniques photographiques

Ces deux banques vont traiter de la photo argentique (noir et blanc et couleurs) ainsi que de la photo numérique.

Destinée en priorité aux étudiants en photographie et professionnels, cette nouvelle rubrique intéressera aussi tous les photographes qui veulent acquérir de solides bases techniques.

Ces deux banques vont s’étoffer au fil du temps.  Voici le premier document technique qui a tété mis en ligne mis en ligne :

Lois du noircissement photographique

Définition du noircissement

L’essentiel, simplifié pour le numérique.
Comme pour la photo argentique , on peut considérer que tout éclairement permettant à un capteur de générer une image repose en partie sur les lois du noircissement photographique qui sont décrites dans cet article.

Toute quantité de lumière est susceptible de provoquer sur une couche photographique suffisamment sensible, et par l’intermédiaire du développateur, un noircissement déterminé (voir note 1).

La connaissance de cette quantité de lumière, ou éclairement, est le premier élément qui servira à étudier le rapport entre l’action de l’énergie radiante et l’image photographique. Comme on peut le remarquer, un éclairement est un phénomène visuel. C’est par convention d’usage qu’il est appliqué aux opérations photographiques. Pour être conforme aux règles de la physique, il faudrait mesurer le flux radiant en ergs par seconde et la lumination en ergs par cm², l’erg étant l’unité de travail (voir note 1 bis).

La Lumination

L’essentiel simplifié pour le numérique.
– La lumination définie une quantité de lumière, produit par une intensité d’éclairement et une durée d’exposition. Elle se mesure en Lumens.
– Si cette quantité de lumière éclaire une surface de 1 m², à une distance de 1 mètre, pendant 1 seconde, on dira que cela équivaut à 1 lux.
– On retiendra surtout que la lumination diminue avec le carré de la distance. Cela signifie qu’un capteur, qui reçoit une lumière émise par un spot situé à 1 mètre, recevra 4 fois de lumière si ce même spot est situé à 2 mètres.
– Aujourd’hui, l’intensité d’éclairement se mesure avec l’IL, l’Indice de lumination. Il permet de mesurer la performance d’un appareil photo au regard de l’éclairement. En clair, quelle quantité de lumière lui faut-il pour faire une photo ? 
 

Lire l’article complet
Accéder aux deux banques de connaissance : technique et scientifique

 

Ce contenu a été publié dans Sciences et Techniques, Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.